In FrenchIn SpanishIn Russian
Algeria
Central Africa
Somalia
Sudan
West Africa
Zimbabwe
Afghanistan & Pakistan
Burma/Myanmar
Central Asia
Indonesia
Albania
Bosnia
Kosovo
Macedonia
Montenegro
Serbia
Colombia
EU
HIV/AIDS
Terrorism
Overview
Who's on ICG's Board
Who's on ICG's Staff
What they say about ICG
Publications
Latest Annual Report
Comments/Op-Eds
Internal News
Web site of Gareth Evans
Vacancies
How to help
Donors
ICG Brussels
ICG Washington
ICG New York
ICG Paris
ICG London
Media Releases
Media Contacts
Comments/Op-Eds
Crisisweb
About ICG
Information
Contacts
Funding
Media
Projects
Africa
Asia
Balkans
Latin America
Middle East
Issues

Subscribe to ICG newsletter
 
 
Search
 
 

Le dialogue intercongolais: Poker menteur ou n´┐Żgociation politique?

 PDF version of Le dialogue intercongolais: Poker menteur ou nÚgociation politique? Click here to view the full report as a PDF file in A4 format.
For more information about viewing PDF documents, please click here. If you have problems downloading the report, please let us know.

The report is also available in English

SYNTHESE ET RECOMMANDATIONS

Plus de deux ans apr´┐Żs la signature de l'accord de cessez le feu de Lusaka, s'est ouvert officiellement le 15 octobre 2001 ´┐Ż Addis Abeba le dialogue intercongolais (DIC), sous les auspices de l´┐Żancien Pr´┐Żsident du Botswana, Sir Ketumile Masire. D´┐Żentr´┐Że de jeu, le gouvernement congolais a bloqu´┐Ż les d´┐Żbats, pr´┐Żtextant de l´┐Żabsence de nombreux d´┐Żl´┐Żgu´┐Żs pour exiger un report de la r´┐Żunion. Cette rencontre, initialement pr´┐Żvue pour une dur´┐Że de 45 jours, s'est sold´┐Że par un ´┐Żchec et a ´┐Żt´┐Ż report´┐Że ´┐Ż une date ult´┐Żrieure en Afrique du Sud.

Dans le contexte actuel de continuation de la guerre ´┐Ż l´┐ŻEst, cet ´┐Żchec ´┐Żtait pr´┐Żvisible. Si une solution globale n'est pas n´┐Żgoci´┐Że pour arr´┐Żter la guerre, les d´┐Żs du dialogue resteront pip´┐Żs. Le dialogue intercongolais ´┐Żtait initialement per´┐Żu comme le moyen pour la coalition rebelle d´┐Żarriver ´┐Ż ses fins et pour forcer le pr´┐Żsident d´┐Żalors, Laurent-D´┐Żsir´┐Ż Kabila, ´┐Ż accepter un partage du pouvoir. Mais aujourd´┐Żhui, comme aucune des parties n´┐Żest suffisamment forte, politiquement et militairement, pour obtenir gain de cause, le dialogue est dans l'impasse.

Dans le cadre des accords de Lusaka, le dialogue intercongolais ´┐Żtait destin´┐Ż ´┐Ż pr´┐Żparer la mise en place d´┐Żun nouvel ordre politique qui ´┐Żmancipe les Congolais de l'occupation leurs alli´┐Żs et de leurs ennemis respectifs. Mais ni le Rwanda, l´┐ŻOuganda, le Zimbabwe ou l´┐ŻAngola ne veut v´┐Żritablement voir install´┐Ż ´┐Ż Kinshasa un r´┐Żgime ´┐Żchappant ´┐Ż son contr´┐Żle. Le pr´┐Żsident Kabila et ses parrains refuse le partage du pouvoir avec les rebelles sans garantie de retrait total des troupes rwandaises et ougandaises, tandis que les rebelles et leurs sponsors refuse le retrait de ces m´┐Żmes troupes tant qu'un gouvernement de transition ne sera pas install´┐Ż et leur s´┐Żcurit´┐Ż garantie. En cons´┐Żquence, un conflit de basse intensit´┐Ż reste donc l´┐Żoption la plus s´┐Żduisante pour certains acteurs ´┐Żtrangers, et la guerre continue derri´┐Żre les lignes de front, au Kivu, par groupes arm´┐Żs rwandais et burundais interpos´┐Żs.

Les Etats qui sont intervenus en RDC n'ont pas encore satisfait leur shopping list politique et s´┐Żcuritaire et veulent garder un acc´┐Żs privil´┐Żgi´┐Ż aux ressources naturelles du pays. Cet acc´┐Żs permet ´┐Ż chacun de se renforcer int´┐Żrieurement au moment o´┐Ż ils connaissent des successions politiques difficiles ou des fins de transition.

Enfin, depuis la disparition de Kabila p´┐Żre, le dialogue a perdu en partie sa raison d´┐Ż´┐Żtre pour la communaut´┐Ż internationale, qui parie sur Kabila fils, le pousse ´┐Ż reprendre le processus d´┐Żmocratique abandonn´┐Ż sous Mobutu et l´┐Żincite ´┐Ż n´┐Żgocier directement avec l'Ouganda et le Rwanda, plut´┐Żt qu'avec les mouvements rebelles. Mais le gouvernement de Kinshasa est aujourd´┐Żhui trop faible pour pouvoir r´┐Żpondre aux attentes internationales.

Pour que les n´┐Żgociations de paix r´┐Żussissent, la communaut´┐Ż internationale doit se montrer beaucoup plus active et soutenir le dialogue direct entre les gouvernements du Rwanda et de la RDC demand´┐Ż par la r´┐Żsolution 1376 du Conseil de s´┐Żcurit´┐Ż du 9 novembre 2001. La r´┐Żsolution soutient la cr´┐Żation d'un m´┐Żcanisme de coordination sur le d´┐Żsarmement, d´┐Żmobilisation, rapatriement, r´┐Żinstallation, r´┐Żinsertion (DDRRR). Sans une implication active sur ce dossier, le dialogue intercongolais restera un poker menteur.

Le dialogue intercongolais doit se donner comme objectif prioritaire la fin de la guerre et la reconstruction des institutions nationales. La discrimination contre les communaut´┐Żs rwandophones du Kivu notamment, le poison sem´┐Ż par Mobutu pour diviser et r´┐Żgner, est une autre question ´┐Ż r´┐Żgler en priorit´┐Ż. La r´┐Żsolution du conflit passera n´┐Żcessairement par la r´┐Żconciliation des populations du Kivu, la fin d´┐Żfinitive de la remise en cause de la nationalit´┐Ż des populations rwandophones du Congo et l´┐Ż´┐Żtablissement de garanties institutionnelles et politiques pour la s´┐Żcurit´┐Ż des minorit´┐Żs sur l´┐Żensemble du territoire.

C'est avant tout la reconstruction d'institutions nationales, la r´┐Żconciliation et l'´┐Żmergence d'un leadership congolais autonome et responsable qui cr´┐Żeront les conditions de la restauration de la souverainet´┐Ż congolaise et de son int´┐Żgrit´┐Ż territoriale. Ces objectifs et les moyens de les atteindre doivent ´┐Żtre clairement compris avant qu'une autre r´┐Żunion du dialogue intercongolais ne soit convoqu´┐Że.

RECOMMANDATIONS

AU CONSEIL DE SECURITE DES NATIONS UNIES ET AUX BAILLEURS DE FONDS DE LA RDC

1. Encourager le secr´┐Żtaire g´┐Żn´┐Żral des Nations unies ´┐Ż engager les pr´┐Żsidents Kabila et Kagame dans un dialogue direct sur le DDRRR, demand´┐Ż par la r´┐Żsolution 1376 du 9 novembre 2001, et ainsi que sur les autres aspects pr´┐Żvus par les Accords de Lusaka, le d´┐Żsarmement et le dialogue intercongolais.

2. Exiger la nomination imm´┐Żdiate d'une ´┐Żquipe d´┐Żexperts du Congo, aupr´┐Żs de Ketumile Masire, pour engager une m´┐Żdiation imm´┐Żdiate entre les cinq composantes au dialogue et coordonner son action avec celle du secr´┐Żtaire g´┐Żn´┐Żral des Nations unies.

3. Demander ´┐Żgalement ´┐Ż la facilitation une pr´┐Żsentation claire des objectifs et de la m´┐Żthodologie de la prochaine r´┐Żunion du dialogue, et un bilan financier pr´┐Żcis sur la gestion des fonds. Red´┐Żfinir les termes de r´┐Żf´┐Żrence et les indicateurs qui permettraient de v´┐Żrifier les progr´┐Żs accomplis.

4. Demander aux bellig´┐Żrants ´┐Żtrangers, v´┐Żritables d´┐Żtenteurs du pouvoir en RDC, un engagement public formel ´┐Ż soutenir les r´┐Żsolutions adopt´┐Żes par consensus au dialogue intercongolais.

5. Exiger l´┐Żarr´┐Żt imm´┐Żdiat de l´┐Żentretien de la guerre ´┐Ż l´┐ŻEst par les gouvernements congolais et zimbabw´┐Żen, et notamment du soutien continu accord´┐Ż aux forces n´┐Żgatives dans les Kivu.

6. Doter la MONUC des moyens techniques, humains et financiers pour ´┐Żtablir un monitoring permanent de l´┐Żapprovisionnement en armes et en munitions des forces n´┐Żgatives par le gouvernement congolais.

AU BUREAU DU FACILITATEUR

7. Engager une m´┐Żdiation imm´┐Żdiate entre les acteurs cl´┐Żs du dialogue, pour r´┐Żsoudre les questions pendantes sur l´┐Żaugmentation du nombre de participants au dialogue, la finalisation de son ordre du jour et de son r´┐Żglement int´┐Żrieur.

8. Donner la date de la prochaine r´┐Żunion du dialogue en Afrique du sud, uniquement apr´┐Żs avoir obtenu un rapprochement suffisant entre les principales composantes ´┐Ż travers la m´┐Żdiation.

9. Nommer au sein de l´┐Ż´┐Żquipe actuelle, un agent de liaison avec chacune des composantes et avec les bailleurs de fonds, de sorte ´┐Ż entretenir un flux de communication clair et pr´┐Żcis avec les participants au dialogue. Nommer un porte-parole officiel de la facilitation.

10. Proposer aux composantes que la Commission du dialogue sur la paix et la r´┐Żconciliation soit une commission mobile, ayant les moyens de se rendre dans tout le pays, afin de recueillir les dol´┐Żances de la population. 11. Proposer de m´┐Żme la cr´┐Żation au sein de la commission sur la paix et la r´┐Żconciliation de deux sous-commissions r´┐Żgionales : une sous-commission ´┐Ż Sp´┐Żcial Ituri ´┐Ż et une sous-commission ´┐ŻSp´┐Żcial Kivu ´┐Ż ayant pour mandat d´┐Żidentifier les interlocuteurs v´┐Żritables du conflit en Ituri et au Kivu (Mai Mai, autorit´┐Żs traditionnelles, pr´┐Żtres, commer´┐Żants, leaders de la soci´┐Żt´┐Ż civile, etc.) et de pr´┐Żparer deux conf´┐Żrences r´┐Żgionales de r´┐Żconciliation, ayant pour objectif l´┐Żinstallation de m´┐Żcanismes permanents de pr´┐Żvention et de r´┐Żsolution des conflits, et, au Kivu, la d´┐Żsolidarisation totale entre les Mai Mai, les autres bandes arm´┐Żes congolaises et les miliciens hutu rwandais.

12. Assurer la diffusion d´┐Żinformations claires et pr´┐Żcises sur l´┐Ż´┐Żtat d´┐Żavancement du dialogue intercongolais et sur la pr´┐Żparation de chaque r´┐Żunion sur l´┐Żensemble du territoire congolais.

AUX PARTIES CONGOLAISES AU CONFLIT

13. Au gouvernement congolais en particulier : interrompre imm´┐Żdiatement tout soutien aux groupes arm´┐Żs hutu Rwandais et Burundais conform´┐Żment aux engagements pris par la signature des accords de Lusaka.

14. Mettre ´┐Ż l´┐Żordre du jour du dialogue l´┐Żorganisation pendant la transition d´┐Żune conf´┐Żrence r´┐Żgionale sur la paix, la s´┐Żcurit´┐Ż et le d´┐Żveloppement durable dans la r´┐Żgion des Grands Lacs pr´┐Żparant la signature d´┐Żun pacte de non-agression entre la R´┐Żpublique d´┐Żmocratique du Congo et le Rwanda, l´┐ŻOuganda et le Burundi, ainsi qu´┐Żun accord de libre-´┐Żchange sur la circulation des biens et des personnes dans la r´┐Żgion.

Bruxelles/Nairobi/Kinshasa, 16 novembre 2001

 PDF version of Le dialogue intercongolais: Poker menteur ou nÚgociation politique? Click here to view the full report as a PDF file in A4 format.
For more information about viewing PDF documents, please click here. If you have problems downloading the report, please let us know.

Any comments about this publication? Click here



Home - About ICG - Democratic Republic of Congo Menu - Publications - Media - Contacts - Site Guide - TOP - Credits



Back to the homepage
Latest Reports
Temps Couvert sur Sun City : La Refondation N´┐Żcessaire du Processus de Paix Congolais
Report
14 May 2002

Le dialogue intercongolais: Poker menteur ou n´┐Żgociation politique?
Report
16 November 2001

Le Partage du Congo: Anatomie d'une sale guerre (version d'origine en Anglais)
Report
20 December 2000

Kinshasa Sous Kabila A La veille du Dialogue National
Report
21 September 1999